Paul Vincensini
Lycée
Vedène
 

Atelier maçonnerie

Nature du travail

- Constructions traditionnelles

Dans les maisons individuelles, à l’aide d’une truelle et d’un fil à plomb, il assemble les murs en briques, en parpaings ou en pierres grâce à des mortiers. Puis applique les enduits sur les murs. En dehors des constructions neuves, il peut participer à des chantiers de réfection, d’entretien ou de démolition.

- Constructions industrielles

Dans les ouvrages plus importants, fini l’usage du mortier et de la truelle. Place au moulage-démoulage. Le maçon est qualifié pour réaliser des pièces en béton armé. Il réalise des coffrages dans lesquels il coule du béton et utilise des armatures métalliques pour le ferraillage.

Compétences requises

- Rigueur et savoir-faire

Le bon démarrage d’un chantier dépendant de son travail, le maçon doit être rigoureux. Il sait respecter les plans et les consignes, effectuer des tracés et des repérages. Les techniques et les matériaux n’ont aucun secret pour lui. Il sait gérer son temps et a le sens des responsabilités.

- Robustesse et disponibilité

Le travail sur le chantier demande une bonne condition physique, le sens de l’équilibre, de la prudence et le respect absolu des règles de sécurité. Contraint de se déplacer d’un chantier à l’autre, le maçon travaille pendant plusieurs mois loin de son domicile, en France ou à l’étranger. Il doit donc se montrer disponible et adaptable.

Lycée Paul Vincensini – 559 rue du Cheval Blanc - BP 40036 - 84271 Vedène – Responsable de publication : M. TALBOT Pierre
Dernière mise à jour : lundi 14 août 2017 – Tous droits réservés © 2008-2017, Académie d'Aix-Marseille